Imprimer

Destinées à mettre en avant une discipline, une action ou une thématique, 6 opérations nationales balisent l’année sportive Usep. Les connaissez-vous toutes ? Passage en revue de début de saison avec Patrick Morel, vice-président chargé de la Vie sportive et de la Vie associative, alors même que ce concept d’«opération nationale» fait l’objet d’une réflexion.

 

« Les P’tits Reporters », pour raconter la rencontre qu’on vient de vivre

Les P’tits Reporters propose aux enfants de réaliser des P’tits reportages sur une rencontre à laquelle ils ont participé avec leur classe, qu’il s’agisse d’un journal, d’un montage photos, d’une vidéo ou de tout autre support. Initialement réservée aux maternelles, elle est désormais ouverte à toutes les classes jusqu’au CM2. « Atypique parce qu’elle s’étend sur toute l’année scolaire et s’appuie sur n’importe quelle activité, cette opération illustre la volonté de l’Usep d’impliquer l’enfant dans ses rencontres et dans ses activités, de l’enfant acteur à l’enfant auteur », explique Patrick Morel, vice-président de l’Usep chargé de la Vie sportive et de la Vie associative. Toute l’année. Pour tous les cycles.

 

« Laïcité », pour apprendre le vivre ensemble à l’école de la République

Lancée à l’automne 2020 au lendemain de l’assassinat du professeur d’histoire Samuel Paty, « cette initiative est récemment devenue une opération nationale afin d’en souligner l’importance, précise Patrick Morel. Organisée du 20 novembre au 9 décembre, « elle s’inscrit sur une période qui, très symboliquement, va de la Journée internationale des droits de l’enfants à la Journée nationale de la laïcité à l’école, en passant par la Journée internationale des personnes handicapés du 3 décembre. » L’opération Laïcité associe des débats en classe, des pratiques physiques tournées par la coopération et la solidarité, et des créations plastiques. Elle est aussi l’occasion d’échanges avec les parents d’élèves et d’actions communes avec les élus locaux. Du 20 novembre au 9 décembre 2022. Pour tous les cycles.

 

« Mondi@l-USEP », pour faire équipe par-delà les mers

Mondi@l-USEP réunit des en équipes « mondiales » des classes de cycle 3 de l’Hexagone et des outremers. Ces classes se présentent entre elles, collaborent et se lancent des défis par l’intermédiaire d’un outil numérique éducatif, avant de participer à la même date, sur les différents territoires, à des rencontres régionales autour des jeux traditionnels. « Alors qu’on aurait pu penser que les épisodes de confinement auraient moins nuit à cette opération « en distanciel », ces deux dernières années la participation était en repli. Nous continuons néanmoins de défendre une opération qui relie des classes de tous les territoires et de tous les continents », insiste Patrick Morel. Du 2 janvier au 8 juin 2023. Pour classes de cycle 3.

 

« À l’Usep, la maternelle entre en jeu ! », pour découvrir l’autre et les rôles sociaux

« À l’Usep, la maternelle entre en jeu ! » connaîtra en 2023 sa 6e édition. L’opération est l’héritière du Mois des maternelles, initié en juin 2006 pour favoriser l’organisation de rencontres Usep chez les 3-6 ans, et devenu ensuite Printemps des maternelles : des initiatives couronnées de succès puisque les maternelles représentent aujourd’hui un licencié enfant sur cinq. Cette première mise en contact avec d’autres enfants s’accompagne d’une première initiation aux rôles sociaux, comme « maître du temps » ou du matériel. Comme l’an passé, « À l’Usep, la maternelle entre en jeu ! » se déroulera en deux temps et s’appuiera en février-mars sur les jeux d’opposition, puis en avril-mai sur les jeux d’orientation : « Cette formule élargie a été au départ une adaptation aux contraintes sanitaires liées au Covid », précise Patrick Morel. Février-mars (jeux d’opposition) puis avril-mai (jeux d’orientation). Cycle 1.

 

« À l’Usep, l’athlé ça se VIE ! », pour écouter son corps et comprendre les enjeux de santé

Organisée en partenariat avec la Fédération française d’athlétisme, « À l’Usep, l’athlé ça se VIE ! » utilise les activités athlétiques comme levier d’éducation à la santé, en permettant à l’enfant de comprendre que la quantité, la régularité et l’intensité de la pratique ont un effet sur son état général et sa forme. « Face à la progression de la sédentarité et de l’obésité parmi les enfants, elle est plus utile que jamais », relève Patrick Morel. L’opération s’appuie sur la ressource pédagogique Anim’Athlé, qui comporte un volet « cross » et propose des modèles de rencontres où chaque enfant apporte sa contribution à une performance collective. « À l’Usep, l’athlé ça se VIE ! » se prolonge aussi dans les cours d’école avec des défis-récrés que les enfants sont non seulement invités à relever, mais aussi à imaginer eux-mêmes. « Cette année, le début de l’opération coïncide avec la Semaine olympique et paralympique, déplacée du 3 au 8 avril. Elle peut ainsi fournir une activité support toute trouvée, l’athlétisme étant la discipline olympique et paralympique par excellence ! » Du 1er avril au 31 mai. Cycle 2 et cycle 3.

 

Le « P’tit Tour », pour Savoir Rouler à Vélo

Le P’tit Tour est né en 1996 afin de promouvoir le vélo à l’école. Inspiré par des rondes cyclotouristes initiées par plusieurs comités départementaux, il consiste aujourd’hui en des parcours départementaux coordonnés dans chaque région, en métropole et outremer. « La plus ancienne et la plus emblématique de nos opérations nationales est peut-être aussi la plus actuelle au regard de la priorité donnée au développement des mobilités actives. Est-il besoin de le rappeler, le P’tit Tour permet la délivrance du bloc 3 du Savoir Rouler à Vélo en faisant évoluer les apprentis cyclistes sur des routes ouvertes à la circulation. » Du 1er mai au 30 juin 2023. Du cycle 1 au cycle 3.

 

« Repréciser le concept d’opération nationale »

« Les opérations nationales ont été imaginées pour donner un coup de projecteur sur une action spécifique, dans un temps donné et assez court afin d’avoir un impact en termes de communication. Au fil des ans, certaines initiatives sont devenues des opérations nationales sans toujours répondre précisément à ces conditions, tandis que des comités départementaux nous interpellent régulièrement pour que la durée des opérations soit étendue en raison de leurs contraintes propres, partenariales ou climatiques. Faut-il aussi forcément reconduire d’année en année toutes les opérations existantes, au risque de tomber dans une certaine routine et d’une perte de sens ? Nous discuterons de cela lors d’une réunion, fixée au 7 octobre, entre les élus du comité directeur concernés et les adjoints à la direction nationale. Nous y aborderons notamment le rôle incitatif des aides financières ou matérielles qui caractérisent les opérations nationales : sont-elles toujours pertinentes ? Dissuadent-elles parfois de développer une activité à d’autres périodes de l’année ? Tout sera remis à plat, avec peut-être des propositions d’évolution pour 2023-2024 soumises ensuite à la prochaine assemblée générale. » Patrick Morel, vice-président Vie sportive et Vie associative