Imprimer

«Alma et les trésors de l’océan» (Larousse Jeunesse) use de la magie du dessin pour pointer la détérioration des fonds marins, quand «Seuls, moches et abandonnés» (Plume de carotte) donne la parole aux déchets qui jonchent nos plages. Chacun dans son genre, deux ouvrages pour sensibiliser les plus jeunes à notre responsabilité commune dans la pollution des océans et du rivage.

« Finies les vacances, les enfants on range les affaires de plage ! » Tiens, où est mon râteau ? Et mon seau ? Il me manque aussi une tong, et ma crème solaire a perdu son bouchon…

Cet été, combien d’entre nous ont-ils laissé ce genre de trace de leur passage, que ce soit à la mer, à la montagne, à la campagne ou même en ville ? Et que sont devenus ces déchets ? Deux ouvrages jeunesse à utiliser dès la maternelle se proposent de sensibiliser les plus jeunes à cette pollution silencieuse à laquelle nous contribuons tous, sans forcément en avoir conscience.

Pour cela, l’album « Alma et les trésors de l’océan » plonge les enfants au cœur d’une somptueuse « cité corail », dans une explosion de couleurs et mille détails qui magnifient la faune et la flore marine. Mais la lecture d’images fait aussi apparaître des intrus qui, progressivement, ternissent les fonds marins et en font disparaître toute vie. Les jeunes lecteurs ont ici pour guide un poisson centenaire, collectionneur de coquillages pour son anniversaire et qui, au fil des ans, se retrouve seul puis prisonnier d’une bouteille plastique. Heureusement, une fillette occupée à jouer sur la plage l’en extirpe et lui promet : « Je te rendrai à l’océan dès qu’il sera redevenu un endroit sûr pour toi. » Et d’entraîner toute la ville dans un grand nettoyage…

Optimiste et un peu simpliste, le message n’en est pas moins adapté aux tout petits. Très bonne idée également que la double-page « Les as-tu repérés ? », qui invite à revenir en arrière à la recherche de la murène tachetée ou du grand poulpe à anneaux bleus. Idem pour le message final « Protégeons les océans », assorti de 5 attitudes de la vie quotidienne, à commencer par « Utilise moins d’objets en plastique ».

Alma et les trésors de l’océan, Lara Hawthorne, Larousse Jeunesse, 32 pages, 15,50 €.

Le ton est fort différent avec « Seuls, moches et abandonnés » et son titre de comédie italienne. Les dialogues entre bidons crevés, gants Mappa, bouteilles vides et autres débris de sandale sonnent comme du Michel Audiard du meilleur cru.

Pas de dessins, mais des photos d’objets à demi enfouis dans le sable, humanisés par quelques traits de marqueur et les réflexions existentielles de leurs bulles de texte. « Affreux et sales », peut-être, mais plus drôles que « méchants » ! Après avoir donné libre court à leur verve, ces pollueurs malgré eux s’adressent directement au jeune lecteur, comme cette vieille bouteille plastique désespérée : « J’en peu plus d’être ici, de cette vie… de ces enfants qui me prennent dans leurs mains et qui me disent « Je vais t’emporter, te bricoler, tu deviendras un super jouet », et des parents qui arrivent en hurlant « lâche-ça, c’est dégoûtant ! ». Je sers à rien, je suis un moins que rien… Je ne veux pas finir éparpillé en petits morceaux au fond de l’eau, ou au milieu de l’océan et rejoindre le 7e continent… Ou pire, être avalé par des baleines, des poissons, des oiseaux, et m’échouer avec eux sur les plages peu après. »

« Maurice a raison, si on ne sert à rien, autant disparaître pour de bon » lui répond, philosophe, son amie la raquette de jeu de plage.

À vous de juger, avec votre classe ou vos enfants, de l’efficacité de cet humour à la « bidons flingueurs » pour interroger notre rapport à la nature et notre responsabilité dans la pollution de notre environnement.

Seuls, moches et abandonnés, Gilbert Legrand (photos) et Clémence Sabbagh (texte), Plume de carotte, 80 pages, 16 €.

Nathalie Barbounis, GT développement durable de l’Usep

  • Et aussi : le samedi 17 septembre est la date retenue cette année pour la Journée mondiale du nettoyage, initiée par l’association World Clean-up Day, qui propose aux écoles de s’associer à son action entre le 14 et le 18 septembre.