Imprimer

L’Usep a pour vocation le développement de la pratique sportive auprès du plus grand nombre d’enfants des écoles publiques. Proposé en prolongement de l’EPS, le sport scolaire Usep s’adresse à tous, y compris aux élèves peu à l’aise avec leur corps ou en situation de handicap. C’est pourquoi l’Usep privilégie l’accessibilité et la découverte plutôt que la recherche de l’excellence et la spécialisation dans une discipline. Ce qui n’empêche pas un enfant qui le souhaite de s’engager ensuite dans la pratique approfondie de l’activité de son choix en club, bien au contraire !

Le sport scolaire répond à la fois à des enjeux de santé, de réussite éducative et de cohésion sociale. Des enjeux qui participent de la dynamique suscitée par l’organisation des Jeux olympiques de Paris 2024.

 Aujourd’hui, en France, un enfant sur deux n’a pas d’autre pratique physique et sportive que celle proposée par l’intermédiaire de l’école. Résultat : en 40 ans les collégiens ont perdu un quart de leur capacité physique ! Le sport scolaire est donc au cœur des enjeux de santé liés à l’inactivité, la sédentarité et le surpoids. En outre, alors que l’horaire officiel de 2h45 hebdomadaires d’éducation physique et sportive est rarement respecté, il est prouvé que, dans les écoles où l’Usep est présente, l’EPS est davantage enseignée.

La pratique sportive régulière contribue également à l’épanouissement de l’enfant, à son bien-être physique et mental et, partant, à sa réussite scolaire.

Par ailleurs, les rencontres sportives scolaires sont un moment de socialisation, dès la maternelle. Moment d’échange avec des enfants d’autres classes et d’autres écoles, elles sont une éducation morale et civique en actes à travers le respect des règles, de l’adversaire, et une mise en responsabilité qui passe par l’exercice de rôles sociaux autres que celui de simple pratiquant : organisateur, juge, arbitre, journaliste, tuteur d’enfants plus jeunes, etc.

Lieu de dialogue et de construction de projets réunissant parents, enseignants et élèves, l’association Usep contribue aussi à l’amélioration du climat scolaire.

Développer l’Usep

Les auteurs d’un rapport parlementaire remis en 2016 appelaient de leurs vœux la création d’une association Usep dans chaque école publique. L’Usep fait volontiers sien cet objectif, tout en soulignant qu’il passe par une meilleure reconnaissance de l’engagement des enseignants qui animent bénévolement les associations.

Parce qu’elle crée les conditions d’une étroite coopération entre les deux fédérations sportives scolaires, la convention signée le 17 novembre 2017 avec l’Union nationale du sport scolaire (UNSS) sous l’égide du ministère de l’Éducation nationale est de nature à favoriser le développement de l’Usep et son enracinement territorial. Le texte de la convention prévoit l’organisation d’événements réunissant associations Usep et UNSS et des formations communes aux professeurs des écoles et aux professeurs d’EPS des collèges.

Continuité du parcours sportif de l’enfant

La convention Usep-UNSS insiste sur la continuité du parcours sportif de l’enfant. Le souhait est que tout licencié Usep de CM2 poursuive sa pratique sportive scolaire à l’UNSS en 6e : une « passerelle » indispensable à un âge où de nombreux préadolescents « décrochent » et arrêtent toute pratique, notamment chez les filles.

La pratique conjointe en club est l’autre axe fort de la continuité du parcours sportif de l’enfant. L’ambition conjointe de l’Usep, de l’UNSS, des ministères de l’Éducation nationale et des Sports et du Comité national olympique et sportif français (CNOSF), est de rendre la jeunesse plus active et plus sportive. Une nouvelle dynamique réunit aujourd’hui ces cinq partenaires, dans la perspective des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024.