Imprimer

Du 21 au 25 juin, plus de 30 000 enfants et 1 300 associations ont participé dans 62 départements à la Journée olympique et paralympique et à la Fête des relais proposée toute la semaine par l’Usep. Petit aperçu des initiatives des comités et des relais inventés par les enfants avec leurs enseignants.

Les relais d’athlétisme ont été à l’honneur dans plusieurs départements, notamment dans le Jura, où 150 élèves de deux écoles et associations labellisées Génération 2024 se sont retrouvés à Morbier, et dans les Hauts-de-Seine, où 200 écoliers de Garches, Clichy-Levallois, Montrouge, Clamart et Meudon ont couru avec 100 collégiens au stade Leduc de Meudon.

Dans la Loire, une quinzaine de classes ont participé au cours de la semaine à des rencontres Anim’Athlé pour lesquelles elles avaient toutes préparé un défi-récré sous forme de défi-relais.

Dans les Bouches-du-Rhône, la formule de la Fête des relais a été détournée sans en altérer l’esprit. Le comité l’a déclinée du 31 mai au 25 juin sous forme de lien entre les rencontres départementales organisées durant la période : « Jouons à l’athlé », « Minot hand folies », « Festifoot », « Ulisport-Solisports » (pour les classes Ulis) « Sport de raquettes », jusqu’à la journée olympique du 23 juin 2021.  Dans 17 écoles, 818 élèves et 31 classes ont pratiqué des activités sportives et échangé autour des valeurs de l’olympisme, ce dont témoigneront bientôt une banderole d’encouragements aux équipes de France olympique et paralympique réalisée avec les dessins des enfants, ainsi qu’une vidéo sous forme de passage de relais entre disciplines.

Dans le Nord, la Fête des relais et la Journée olympique ont été fêtées toute la semaine par l’association « Les petits maîtres sportifs » de l’école Henri-Lemaître de Valenciennes. Les relais étaient particulièrement originaux : relais croix (inspiré d’un défi-récré), relais ardoise (sprints courts pour aller reconstituer les mots « jeux olympiques », relais mémo-plots, céci-relais, relais duel des animaux, et relais sauter-lancer ! Pour tout comprendre, lire la fiche ! Quant aux CM1-CM2 de l’association « Osons le Sport à l’école No A Houx » d’Hergnies, ils ont participé a participé à un relais rugby tout en défiant à distance CM1 de l’école Carnot de Vieux-Condé : dépasser leur score de 32 essais aplatis dans le minimum de temps (5 min 16 secondes). Puis, de retour en classe, ils se sont partagés en deux équipes pour un défi rugby coopétitif utilisant cartes « Coup de pouce » et « Coup d’éclat ».

Dans les Pyrénées-Atlantiques, les 4 journées olympiques organisées à Mouguerre, Billère, Morlaas et Ciboure étaient l’aboutissement du projet « classe olympique » lancé en février avec le Comité départemental olympique et sportif. Au programme : biathlon course-lancer, atelier Anim’Athlé, quiz « athlétique », sensibilisation au handicap et foot-golf. S’y ajoutaient une journée coorganisée avec le comité de sport adapté et le Cdos pour 50 jeunes d’établissements spécialisés âgés de 9 à 20 ans (avec la manipulation de ballons de kinball) et la participation à la la journée Pau’lympique, qui a réuni 220 élèves de cours moyen.

Enfin, tandis que le Territoire de Belfort s’est singularisé en proposant des jeux d’esprit collectifs sous forme de « relais morpions » et de « relais Master Mind », du côté de l‘outremer La Réunion a ressorti le 23 juin la flamme des Jeux des Îles de 2015 à l’occasion d’une grande randonnée qui a réuni 800 enfants dans la forêt de l’Etang Salé. Une flamme que, la veille, les Usépiens de l’école du 12e kilomètre du Tampon avaient eu également l’honneur de porter à bout de bras.