Imprimer

Qui sont les nouveaux élus du comité directeur pour la mandature 2020-2024, et quelles sont leurs responsabilités nationales ? Sabine Bollé, professeure des écoles dans les Yvelines, animera le groupe de travail chargé de la formation fédérale régionale et départementale. Dominique Caron, conseiller pédagogique EPS dans le Pas-de-Calais, exercera les responsabilités de secrétaire général.

Sabine Bollé, formation fédérale régionale et départementale

Curriculum vitae. 48 ans, professeure des écoles, AS Paul-Langevin des Clayes-sous-Bois. Présidente de l’Usep des Yvelines depuis 2015. Hors Usep, fut entraîneure de gymnastique (1998-2012).

Rencontre avec l’Usep. « J’ai connu l’Usep dès ma première année d’enseignement, lors d’un remplacement effectué de dans une école où j’ai participé avec ma classe à des rencontres sportives, ainsi qu’à une formation d’adultes en natation sur dix mardis, finalisée par une descente de rivière. Un souvenir mémorable ! Par la suite, chaque année je participais aux activités Usep avec ma classe et à des formations pour animateurs adultes. »

Parcours militant. « Intégrer le comité directeur national est, comme pour beaucoup, une façon de poursuivre mon engagement auprès de l’Usep. J’ai d’abord été responsable de secteur (2004-2012), formatrice, déléguée puis présidente départementale. À l’échelon national, j’ai participé au groupe de travail formation lors de la dernière mandature, ce qui m’a donné envie de m’investir davantage encore. »

Motivations. « Je suis particulièrement attachée à la laïcité et la citoyenneté : en permettant aux enfants d’être acteurs dans leur association, on les amène à devenir autonomes, à prendre des responsabilités, à respecter les autres et à s’exprimer librement au travers de débats. »

Nouvelles responsabilités. « Dans la continuité de mon précédent engagement national, je suis en charge du groupe de travail en charge de la formation des élus, des animateurs et des enfants. Notre premier temps de travail en distanciel visera à adapter à la formation à distance ou « hybride » (mi-distanciel, mi-présentiel) les micromodules réalisés l’an passé pour accompagner les futurs nouveaux élus départementaux dans leurs missions. Nous nous inscrivons donc dans la continuité du travail engagé lors de la précédente mandature. »

 

Dominique Caron, secrétaire général

Curriculum vitae. 50 ans, conseiller pédagogique EPS, président de l’Usep du Pas-de-Calais depuis 2016. Formateur national et membre du GT formation depuis 2010. Hors Usep : administrateur de la Ligue de l’enseignement et du comité olympique et sportif du Pas-de-Calais.

Goal de handball. « Porté par une conscience associative familiale et des enseignants militants de l’Usep, je me suis retrouvé sur les terrains du sport scolaire dès mon plus jeune âge. J’ai en mémoire les rencontres de handball, les « goûters » partagés du mercredi matin, et la fierté de faire briller le nom de l’école. Si mes modestes performances m’ont orienté tout naturellement vers le poste de gardien de but, j’étais tout autant reconnu qu’un autre comme le membre du groupe social qu’était l’association Usep. Des autocollants et des licences soigneusement conservées entretiennent la mémoire de cette période importante de ma scolarité. »

Usépiades. « Enseignant, j’avais bien l’intention de permettre à mes élèves de vivre ce que j’avais moi-même connu enfant. Mais mon premier échange avec le directeur de mon école d’affectation m’a engagé plus vite que prévu dans cette voie. Je garde dans l’oreille son tonitruant : « Tu ne fais rien le mercredi toi ? Parce qu’ici c’est Usep ! » J’ai ainsi vécu mes premières Usépiades au stade couvert de Liévin, menées de main de maître par le tout aussi tonitruant André Quéhen. Tout cela était très impressionnant pour le jeune enseignant que j’étais… Devenu par la suite conseiller pédagogique EPS, le délégué départemental qui avait succédé à André, un certain Serge Billet (élu national depuis 2012, NDLR), m’a invité à rejoindre le comité directeur, puis à m’inscrire à un stage de formation interne de formateur (Fif). Quelle claque ! Ce Fif m’a ouvert les portes d’une Usep que je connaissais à peine, finalement, et m’a fait rencontrer un nouveau cercle de collègues devenus pour beaucoup des amis. »

La place des enfants. « En Pas-de-Calais, l’Usep possède un fort ancrage hors temps scolaire et développe depuis longtemps des temps associatifs. J’ai néanmoins vécu le virage d’une place plus importante encore laissée aux enfants dans la gestion de leur association, et leur prise de responsabilité dans l’organisation de rencontres pour les autres (nos désormais célèbres « classes casquettes »), ou bien encore leur participation à des assemblées d’enfants.

Engagement. « Je suis pétri d’éducation populaire et ce qui motive mon engagement repose avant tout sur l’idée de l’association Usep en ce qu’elle permet à chacun, dans toute sa singularité et quelles que soient ses compétences, de participer à une œuvre commune épanouissante. C’est la possibilité non feinte pour un enfant d’être écouté, entendu, de se sentir utile, de participer avec les autres à un projet sportif qui l’alimente. C’est ce qui me rend fier de mon engagement. »

Secrétaire général. « Je partagerai la responsabilité d’accompagner la vie statutaire de la fédération et de ses comités avec l’expérimenté Dominique Gabbaroche (élu national de 2004 à 2016, et secrétaire national durant son dernier mandat, NDLR). Et nous ne serons pas trop de deux pour assumer la succession de Jacques Giffard ! Rien dans mon parcours ne me prédisposait particulièrement à cette fonction où je ferai appel à mon expérience départementale et à ma connaissance de la formation Usep et de ses acteurs. J’y serai fidèle à ce qui me guide depuis le début : m’enrichir beaucoup, en donnant un peu. »