Imprimer

Candidate présentée samedi 3 octobre au vote de l’assemblée générale 2020 par le nouveau comité directeur, Véronique Moreira a recueilli 90,27 % des suffrages, dans la foulée d’un rapport moral approuvé à près de 88 %. Ce deuxième mandat coïncidera avec le déploiement d’un « événement 2024 » visant à accompagner le développement du sport scolaire dans la perspective des Jeux olympiques de Paris.

Votes. Le quorum a été largement atteint, avec 85 comités annoncés présents représentant plus de 83 % des licenciés Usep. Un 86e comité finalement présent a également pu prendre part aux votes. Le rapport moral a été approuvé à 87,97 %, le rapport financier à 95,98 %, le budget 2020 à 82,37 %. Les tarifs ont donné lieu à des échanges reflétant l’inquiétude des comités face aux conséquences de la crise sanitaire sur la prise de licence. Cela explique que les tarifs statutaires n’aient été adoptés que lors d’un second vote, après une correction symbolique, avec 72,02 % des suffrages.

Nouveau comité directeur. Les 12 candidates du collège femmes ont toutes été élues au premier tour après avoir obtenu plus de 50 % des suffrages (un N signale les nouvelles élues) : Sabine Bollé (Yvelines, N), Charlotte Carré (Indre-et-Loire), Stéphanie Carricart (Pyrénées-Atlantiques, N), Sylvie Crusson-Pondeville (Loire-Atlantique, N), Laurence Filippi (Gard), Émilie Garruchet (Nièvre), Sandrine Montès (Tarn), Véronique Moreira (Seine-Saint-Denis), Jacqueline Morel (Finistère), Josiane Pratali (Bouches-du-Rhône), Annie Ramirez (Vaucluse), Isabelle Sahaï (Guadeloupe).

Si les 15 candidats du collège hommes ont tous obtenu plus de 50 % des suffrages, seuls les 12 premiers ont été élus : Serge Billet (Var), Dominique Caron (Pas-de-Calais, N), Philippe Charleux (Nièvre, N), Bernard Colmont (Loire-Atlantique, N), Philippe Delamarre (Manche, N), Benjamin Di Giuseppe (Moselle, N), Dominique Gabarroche (Lot-et-Garonne, N), Thierry Grimaud (La Réunion), Patrick Morel (Ain), Laurent Muguet (Morbihan, N), Geoffroy Noir (Loire), Romain Zuliani (Seine-Saint-Denis, N).

Unis’Vers Usep 2024. L’assemblée générale a plébiscité à plus de 98 % le projet d’un événement fédérateur dans la perspective des Jeux de Paris 2024. Cet événement se traduira chaque année, sur tout le territoire, par l’organisation de rencontres sportives favorisant l’implication des enfants et associant les familles pour certaines d’entre elles. Également invitée à choisir le nom de cet événement parmi trois propositions, l’assemblée a retenu celui-ci : « Unis’Vers Usep 2024 ». Cet événement sera soutenu financièrement par la MGEN, qui élargit ainsi le partenariat déjà noué autour de l’opération A l’Usep l’athlé ça se VIE !

En tribune. Fabrice Loher, maire de Lorient et président de Lorient agglomération, Ronan Loas, vice-président du conseil départemental du Morbihan, et Pierre Pouliquen, vice-président du conseil régional, ont réaffirmé en ouverture de l’AG le soutien de leurs collectivités à l’Usep, et montré dans leurs discours leur fine connaissance du sport scolaire du premier degré. Luc Leblanc, inspecteur de l’Éducation nationale et coordonnateur académique de l’EPS pour le premier degré, a rappelé l’importance de l’activité physique pratiquée par l’intermédiaire de l’école, et a même lancé à titre personnel l’idée que l’association sportive d’école puisse peut-être devenir un jour obligatoire, comme dans le second degré. Mehdi Rahoui, directeur national adjoint de l’UNSS, a non seulement souligné la qualité du partenariat entre les deux fédérations scolaires de l’école publique, mais aussi évoqué avec émotion ses souvenirs d’ancien licencié Usep. Enfin, Michèle Zwang-Graillot, nouvelle présidente de la Ligue de l’enseignement, a réaffirmé la place qu’y occupe le sport scolaire et écarté toute idée de « tutelle », se félicitant au passage que Véronique Moreira ait accepté de continuer de siéger au sein du conseil d’administration et du bureau de la Ligue en qualité de secrétaire nationale.