Imprimer

Unis’Vers Usep 2024 est un événement national que les associations d’école et les comités départementaux sont invités à décliner jusqu’aux Jeux olympiques et paralympiques de Paris. Ainsi en a décidé l’assemblée générale d’octobre 2020. Unis’Vers Usep 2024 consiste en un label accordé à des rencontres de proximité dans lesquelles les enfants sont particulièrement impliqués, comme l’exprime le sous-titre « Les enfants font leurs Jeux ». Certaines seront également ouvertes aux familles. Jouant sur la symbolique des chiffres, le point d’orgue sera l’organisation, partout en France, de 2024 rencontres, du 20 au 24 juin 2024.

L’échéance des Jeux olympiques et paralympiques (JOP) de Paris se rapproche. Pour l’Usep, ils ont même déjà commencé : les associations d’écoles sont en effet invitées à organiser dès à présent des rencontres sportives associatives qui entrent dans le cadre de l’événement « Unis’Vers Usep 2024 ». Ce n’est pas une opération nationale à proprement parler, plutôt un label s’appliquant à des rencontres de proximité répondant aux critères suivants :

  • prise de responsabilités par les enfants et exercice de différents rôles sociaux,
  • renforcement de la culture olympique et paralympique,
  • éducation au développement durable,
  • formation des adultes dans l’accompagnement des enfants dans leurs tâches.

Proximité. Le but n’est donc pas de mettre sur pied des rassemblements réunissant des dizaines de classes et d’écoles, mais de labelliser des rencontres dont la « proximité » sera propice à l’implication des enfants dans leur organisation, leur animation et jusqu’à leur conception, comme le revendiquait le Manifeste des enfants issu du congrès ayant réuni, en juin 2019 à Paris, 80 de leurs représentants. Les associations pourront s’appuyer sur plusieurs ressources nationales, dont le guide De l’enfant acteur à l’enfant auteur et la fiche débat olympisme et paralympisme. Cette proximité doit également favoriser l’exigence d’éco-responsabilité, en réponse à la préoccupation forte exprimée par les enfants eux-mêmes.

Familles. Les comités départementaux susciteront et appuieront les initiatives de leurs associations. Ils veilleront à ce que les rencontres répondent au cahier des charges, y compris dans la dénomination et la communication visuelle, et inciteront les associations à « parrainer » des classes non affiliées à l’Usep afin de faire rayonner le sport scolaire du premier degré. Ils organiseront aussi chaque année une « journée phare » pour communiquer auprès des médias locaux. Enfin, ils mettront sur pied une ou plusieurs rencontres en famille, incluant les parents, en s’appuyant si possible sur des partenaires. L’Usep nationale leur fournira pour cela des outils de communication et apportera une aide financière. Également partie prenante, les comités régionaux impulseront et soutiendront des actions de formation à destination des adultes et des enfants.

Héritage. Avec cet « événement » embrassant quatre saisons sportives et soutenu financièrement par la MGEN et la Casden, l’Usep souhaite impliquer le plus grand nombre d’enfants, de familles et d’enseignants, en profitant du levier que constituent les Jeux olympiques et paralympiques et leur symbolique. En effet, « l’héritage » attendu de Paris 2024 ne se résume pas à des équipements sportifs. Pour l’Usep, il réside avant tout dans le développement de la pratique physique et sportive des enfants. Or cela passe par un ancrage renforcé, et pérenne, du sport scolaire sur tout le territoire : ce à quoi souhaite justement contribuer « Unis’Vers Usep 2024 ».