Imprimer

Comme son nom l’indique, la formation initiale de formateurs (Fif) s’adresse aux responsables d’association, conseillers pédagogiques, élus et délégués départementaux chargés d’encadrer des actions de formation sur leur territoire. Mais qu’y apprend-on ? Les réponses de Dominique Caron, président de l’Usep Pas-de-Calais et responsable pédagogique des stages Fif.

Dominique Caron, qu’apprend-on en formation initiale de formateur1 ?

On apprend à devenir non seulement formateur, mais formateur Usep, en s’appuyant sur le vécu et les compétences de chacun, car c’est ce que nous voulons reproduire sur le terrain. Apporter du contenu ne suffit pas, il est plus essentiel encore de savoir ce que l’on peut faire de celui-ci. Sinon, dans la forme, il s’agit d’un stage en immersion de 40 heures, sur 5 jours, avec des moments de pratique sportive et des temps informels où les stagiaires continuent d’échanger entre eux.

Le stage est construit autour de 4 « unités de formation ». La première, c’est « Communiquer autour de l’identité de l’Usep » : n’est-ce pas déjà naturel pour des stagiaires qui sont souvent des militants ?

Pas pour tous. Et puis, un animateur local connaît « son » Usep, celle qu’il vit dans son association ou son secteur. Mais, dans ce stage national, il découvre d’autres façons d’incarner le projet qui nous rassemble : cette vue d’ensemble l’aide à mieux appréhender et exprimer l’identité de l’Usep.

Le deuxième point, c’est « Gérer un groupe d’adultes en formation »…

Former des adultes, ça s’apprend. Au-delà de s’enrichir en techniques et outils d’animation et d’évaluation, il s’agit d’installer le formateur dans une posture « réflexive ». S’interroger par exemple sur l’outil le plus approprié pour répondre à l’objectif de la formation d’adultes qu’il doit conduire.

Et « Construire une méthodologie de mise en œuvre d’une action de formation », cela passe par quoi ?

Réunis en groupes de 4, les stagiaires doivent construire un module de formation de 1 h 15 portant sur l’utilisation d’un outil pédagogique Usep. Cette année, les 4 mises en situation se sont appuyées sur L’Usep Ping (tennis de table), le livret Débat associatif, le Guide de l’association et L’Attitude santé. C’est aussi une façon d’expérimenter le travail d’équipe.

La quatrième unité de formation s’intitule « Former par et pour la rencontre sportive associative Usep ». Ce qui signifie…

Cela signifie que c’est à travers la rencontre sportive associative que l’Usep transmet des valeurs (esprit sportif, solidarité, responsabilisation…) aux enfants. C’est donc ce qui doit guider un formateur de formateurs dans le choix d’une activité sportive ou du format de la rencontre. Dans une grille très dense, les 5 temps d’activité sportive proposés aux stagiaires sont à la fois des temps de respiration, qui fédèrent le groupe, et des temps de réflexion. Prenons les disciplines enchaînées : en quoi sont-elles porteuses de valeurs ? Et comment faire pour les rendre lisibles ? À l’Usep, par exemple, on organisera la rencontre sous forme de défi collectif.

En quoi les stages Fif ont-ils évolué ces dernières années ?

Ils sont plus réflexifs, car la question de la posture du formateur a pris une place plus importante. Et nous suivons l’actualité pédagogique : cette année, il a par exemple été question de la place de l’Usep dans les parcours éducatifs et le plan mercredi.

Quelle est la spécificité du stage de formation interne de formateurs ?

C’est un stage qu’on ne vit qu’une seule fois, sauf à intégrer ensuite son encadrement. Ensuite, il occupe une place centrale dans le dispositif fédéral de formation (DFF) : toutes les autres actions de formation en découlent, ce qui lui confère une dimension « politique » d’affirmation de l’identité de l’Usep. Enfin, je le répète, c’est un stage en immersion où l’investissement des stagiaires se poursuit jusque tard le soir, afin de construire les actions de formation à présenter le lendemain. Cela peut être déstabilisant, jusqu’à ce que se produise le déclic : « Ça y est, j’ai compris où les formateurs voulaient m’emmener ! » Et là, ce n’est pas seulement le responsable pédagogique qui parle, mais aussi le stagiaire que j’étais il y a dix ans et qui, à l’issue de ce « Fif », s’est engagé beaucoup plus fortement à l’Usep.

(1) Le dernier stage Fif a réuni 23 stagiaires, encadrés par 9 formateurs, du 18 au 23 mars 2019 à Mûrs-Érigné (Maine-et-Loire).