Imprimer
À l’occasion des 80 ans de l’Usep, tous ses jeunes licenciés sont invités à discuter de leurs rencontres sportives, de leur association et de l’olympisme. Entamé dès novembre dans chaque école, ce débat aboutira en juin 2019 à des propositions votées lors d’un congrès d’enfants organisé à Paris.

Pourquoi les rencontres sportives scolaires sont-elles mixtes ? Comment s’impliquer dans son association ? Quelles sont les valeurs de l’olympisme ? Telles sont les questions que tous les enfants de l’Usep sont amenés à se poser à l’occasion du grand débat national lancé par l’Usep pour le 80ème anniversaire de la fédération, officiellement créée le 1er février 1939. « Nous avons souhaité associer nos 750000 jeunes licenciés à une réflexion sur l’Usep de demain, ainsi que sur l’héritage attendu des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, notamment en termes de développement de la pratique sportive », explique Christian Boutron, vice-président chargé de la vie sportive et associative.

Des débats au sein de chaque association

De novembre à décembre, dans chacune des 7500 association Usep, les enfants sont invités à s’exprimer sur trois sujets en prise avec leur vécu de jeune « citoyen sportif ». Premier sujet, la forme des rencontres sportives-associatives auxquelles ils prennent part : c’est l’occasion de parler de mixité, d’inclusion de tous les enfants, d’écocitoyenneté, de santé, etc. Autre thème, la vie associative à l’Usep : comment y participent-ils, personnellement et collectivement ? Enfin, les enfants sont interrogés sur leur perception de l’olympisme à partir des trois valeurs d’excellence, d’amitié et de respect.

Propositions

Facilités par les outils pédagogiques élaborés par l’Usep pour animer des débats associatifs, ces échanges ne seront pas sans lendemain. Il est en effet demandé aux enfants de les traduire par des propositions concrètes, à mettre en œuvre dans l’organisation d’une rencontre ou dans le cadre de la vie associative. Les discussions sur l’olympisme, elles, donnent lieu à la réalisation d’une affiche. Enfin, dans chaque association les enfants élisent les deux représentants (un garçon, une fille) qui, accompagnés par deux adultes (un enseignant, un parent), vont présenter le fruit de leur réflexion à l’échelon départemental. « Nous avons laissé aux associations le soin d’organiser, avec les enfants qu’ils souhaitent impliquer, les débats et les élections », précise Christian Boutron.

Du 21 au 23 juin à Paris

Ces congrès départementaux (janvier-février), puis régionaux (mars-avril), aboutiront à un congrès national organisé du 21 au 23 juin à Paris, concomitament à la Journée olympique. Réunis dans le grand amphithéâtre du Comité national olympique et sportif français (CNOSF), 74 enfants de métropole et des outremers, précédemment élus par leurs pairs, y seront amenés à discuter et voter des propositions visant à favoriser la vie associative.

« La démarche engagée à l’occasion de l’anniversaire de nos 80 ans se veut le reflet de nos conceptions éducatives, souligne Christian Boutron. Parallèlement à la participation des enfants à l’organisation de nos rencontres sportives-associatives, l’implication dans la vie de l’association permet à chacun d’exprimer son avis, de prendre des responsabilités et d’acquérir confiance en soi. »

Initiation à la démocratie

À l’occasion de ce congrès, qui s’inspire du concept d’assemblée d’enfants développé depuis plusieurs années à l’Usep, cette éducation à la citoyenneté dépasse le cadre de l’association pour proposer une initiation au fonctionnement démocratique. « Les enfants vont échanger avec leurs camarades, confronter leurs idées, apprendre à respecter la parole de l’autre et choisir, par le jeu des élections, leurs représentants à tous les échelons », insiste le vice-président de l’Usep.

Bien parlé, mais à présent la parole est aux enfants !