Imprimer

Diaporamas, vidéos, blog, page Facebook… À Bordeaux, l’association Usep de l’école Charles-Martin utilise toute la palette des outils de communication pour faire connaître ses activités aux parents d’élèves et aux partenaires extérieurs.

Sébastien Meynard, comment votre association a-t-elle développé un tel savoir-faire en matière de communication ?

En arrivant à l’école Charles-Matin, j’ai pris conscience qu’en dépit du dynamisme de l’association Usep (1), personne à l’extérieur ne la connaissait. Un enseignant considère généralement qu’il n’est pas là pour se faire « mousser » : ce qui compte, c’est ce qui est fait avec et pour les enfants. Certes, mais il est aussi important de valoriser nos actions, et de montrer ce que l’on fait aux familles.

Nous avons commencé par distribuer des DVD avec des diaporamas et des scans d’articles parus dans la presse locale. Puis, en 2007, nous avons créé un blog : infos pratiques, ressources et outils pédagogiques en lien avec l’Usep, sélections de photos et de vidéos, filmées avec une caméra Go Pro et montées sur mon Mac puis par celui acheté par l’association. C’est devenu plus abouti à partir de 2013, avec l’appui d’un volontaire en service civique.

Vous diffusez très largement vos vidéos…

Nous les envoyons à l’Usep Gironde, à l’Usep nationale et à nos partenaires : inspecteur de l’Éducation nationale et conseillers pédagogiques, mairie de Bordeaux, conseil départemental, direction départementale de la Cohésion sociale (Politique de la ville), etc. Et à toutes les écoles de Bordeaux lorsqu’il s’agit d’une rencontre en temps scolaire. Nous y ajoutons la trentaine d’affiches créées dans l’année pour nos rencontres et nos événements. L’affichage de nos rendez-vous – à l’entrée de l’école et dans chaque classe – fait partie de notre communication.

Vous avez aussi votre page Facebook depuis 2017…

Elle permet plus de réactivité. Sur le plan éthique, nous nous sommes posé la question. Mais il n’existe aucun autre réseau social aussi partagé, notamment auprès des parents. Nous essayons de proposer plusieurs actualités chaque semaine, avec 3 ou 4 photos. Facebook est aussi un moyen de mieux nous connaître, entre nous, à l’Usep. J’ai découvert des actions et des projets d’autres associations, partout en France, dont je n’aurais pas eu connaissance autrement.

Du coup, votre blog est moins visité…

Le nombre de visiteurs uniques est en repli : de 537 en juin 2016, nous sommes tombés à 235 l’année suivante, et 150 en juin dernier. Mais le blog reste une vitrine.

Quelle est la participation des enfants ?

Les plus impliqués sont les délégués de l’association : 2 par classe (fille et garçon) en CE2, CM1 et CM2, plus leurs suppléants. Ils participent à un petit journal télévisé où ils font le point sur les activités de l’association.

Le numérique a-t-il révolutionné votre communication ?

Sans doute, mais la démarche compte plus que l’outil. Nous avons par exemple acheté un téléphone portable dédié à l’Usep : cela permet d’identifier l’association en tant que telle, de la différencier de l’école. Nous nous en servons pour envoyer des SMS groupés aux parents. Et nous utilisons aussi un bon vieux système de coupons papier, distribués aux élèves pour la participation aux événements prévus sur l’année !

(1) Les 275 élèves sont tous licenciés, de la maternelle au CM2. S’y ajoutent des activités hors temps scolaire le mercredi (avec une cotisation supplémentaire), pour les maternelles et les élémentaire. L’association participe aussi aux temps d’activité périscolaire.