Imprimer

Organisées avec l’appui d’une maman triathlète, Les Foulées de la petite mer contribuent au financement des activités de l’association Usep de Riantec, et plus largement à la promotion du sport scolaire dans ce secteur du Morbihan.

La petite mer de Gâvres est un bout du monde où, il y a deux ans, le sport scolaire était encore absent. « Avec une collègue, récemment arrivée dans l’école et familière, elle aussi, des rencontres Usep, cela nous manquait. Alors nous avons créé l’association, avec 3 classes sur 9 pour commencer » explique Julien Arhan, professeur des CM1-CM2 à l’école Paul-Émile Victor de Riantec, commune située à vingt minutes en voiture de Lorient.

La réunion d’information organisée à la rentrée ne suscita cependant qu’un intérêt relatif. « L’Usep, les parents d’élèves ne voyaient pas très bien ce que c’était. » Une seule maman, Gwendolina Le Sauce, sportive et très motivée, rejoint l’association. Et, devant l’insuccès du stand Usep à la kermesse de fin d’année, la pratiquante de triathlon proposa : « Organisons une course nature : je m’en occupe ! »

« Gwendolina est revenue début septembre avec un projet ficelé : autorisations administratives, inscription aux calendriers sportifs, formulaire en ligne, etc. Elle avait aussi recruté des bénévoles de son club pour l’organisation. Mais il fallait avancer des fonds. Nous sommes allés toquer à la porte d’entreprises locales pour leur demander d’être sponsors : une démarche nouvelle pour nous », explique l’enseignant et animateur Usep.

Course grand public et cross Usep

Avec 300 engagés, la 1ère édition des Foulées de la petite mer – un 10 km – a dépassé toutes les espérances, rapportant de quoi licencier les 260 élèves de l’école, acheter du matériel sportif et financer tous les déplacements. « La course est aussi un moyen de faire connaître l’association, insiste Julien Arhan. À l’endroit stratégique qu’est la buvette, j’ai passé mon temps à expliquer aux élus, aux spectateurs et aux participants ce que signifiait ce logo Usep apposé sur les affiches. »

Pour la 2ème édition, une course enfants, gratuite, a été ajoutée au programme. Ce n’est clairement pas du sport scolaire. Mais, avec l’appui du comité départemental, l’association de Riantec aura accueilli deux jours plus tôt un Cross de la solidarité Usep. Les enfants se sont préparés pour cette course de durée, organisée le vendredi ; et ceux qui le souhaitent courront aussi le dimanche, sur une distance de 1,7 km.

Un nouveau secteur ?

« Nous veillons à éviter toute confusion entre les Foulées et la pratique Usep. J’explique la différence en mettant en évidence la spécificité éducative du sport scolaire, où l’on ne recherche pas la performance », insiste Julien Arhan.

La course n’en est pas moins l’occasion de mobiliser les parents d’élèves et d’attirer leur attention sur l’association d’école. « Une douzaine sont d’ores et déjà impliqués dans l’organisation. Et si, avec ma collègue Michèle Thomas et Gwendolina, nous sommes principalement trois à faire tourner l’association Usep, nous souhaitons élargir le cercle. »

En parallèle, le Cross de la solidarité couplé aux Petites foulées a permis de présenter le calendrier Usep aux collègues des communes limitrophes, visiblement intéressés. Déjà, le comité départemental avait donné un petit coup de pouce en organisant son assemblée générale en avril à Riantec. Car si demain les écoles de Locmiquélic et Port-Louis rejoignent leur voisine, cela permettra de constituer un secteur Usep, rencontres de proximité à la clé.