Imprimer

Quatre classes de CM1 et CM2 d’Annonay, Rompon et Saint-Barthélémy-Grozon ont participé du 20 au 24 juin à un camp olympique et paralympique organisé par l’Usep Ardèche aux Ollières-sur-Eyrieux avec l’appui du Comité départemental olympique (Cdos). Au programme, la pratique de plusieurs disciplines, un travail sur l’olympisme, la rencontre de champions et championnes et l’apprentissage du vivre-ensemble, comme au village olympique !

Valeurs et l’histoire de l’olympisme

En amont du camp olympique, les enfants avaient travaillé en classe sur les Jeux olympiques. Mais la visite d’une exposition et les moments de débat ont permis d’échanger avec les autres classes.

« L’excellence, le respect, l’amitié sont des valeurs de l’olympisme, elles sont importantes pour toute notre vie. L’amitié est la plus importante pour moi. » (Jane)

« L’olympisme est vieux, il est né en Grèce. Il y aussi les jeux paralympiques, qui sont aussi importants. Pour moi la valeur la plus importante est le respect. » (Lya)

Activités sportives

Handball, football, pétanque, escrime, volley assis, basket fauteuil… Les enfants ont pratiqué et parfois découvert plusieurs disciplines olympiques et paralympiques. Et aussi pratiqué le canoë, le golf et le tir à l’arc lors d’une journée consacrée aux activités physiques de pleine nature.

« Je fais du basket depuis cette année, mais j’avais jamais fait de basket fauteuil, je ne savais même pas que ça existait. C’était pas très facile. » (Jules)

« Je n’avais jamais fait de basket, et j’ai bien aimé, j’aimerais en refaire. » (Hugo)

« Le canoé, je n’en avais jamais fait, j’ai beaucoup aimé et j’aimerais en refaire. » (Lylio)

Rencontres avec athlètes

Les enfants ont notamment rencontré le sportif handisport Pierre Armand, qui après avoir pratiqué la nage (vice-champion de France sur 100 m dos et 100 m crawl, remplaçant aux Jeux paralympiques 2000 et 2004) s’est tourné vers le volley et espère participer aux Jeux de 2024 avec l’équipe de France. Ils ont aussi été impressionnés par Eva Guilllot, championne de France de kickboxing.

« C’était bien de rencontrer les athlètes. On peut leur poser des questions pour savoir ce qu’ils font. Ils ont répondu à toutes nos questions. » (Manoé)

« J’ai bien aimé parler avec les athlètes, leur poser des questions. » (Nathaël)

« J’ai appris ce qu’était le kickboxing. J’ai bien aimé ces moments. J’ai découvert que le volley assis était pratiqué aux Jeux paralympiques ».

Création d’affiches

Même si la création d’affiches répondait à un cahier des charges précis, les enfants ont pu faire preuve d’imagination, avec pour motivation d’en faire la bannière du défilé de la cérémonie d’ouverture.

« On a fait des affiches pour donner envie aux gens de voir les jeux olympiques. On a fait des dessins, il fallait mettre les anneaux, la date et le lieu. » (Maé)

« On a fait des affiches pour accompagner les sportifs, on y a dessiné des drapeaux de tous les pays, les anneaux. On a les a accrochées ensemble et après on a défilé avec. » (Lucas)

« On a fait les logos des jeux olympiques, les anneaux, on a dessiné des sports, des drapeaux. Les affiches servent pour l’ouverture des jeux. » (Evans)

Serments olympiques

La rédaction des serments olympiques est venue prolonger le travail sur les valeurs de l’olympisme. Et il a parfois fallu vaincre sa timidité pour s’exprimer devant tout le monde dans le haut-parleur.

« Les serments olympiques, ce sont les promesses que les joueurs, les arbitres et les spectateurs font avant de commencer les jeux. » (Lisa)

« Il ne faut pas tricher, il faut respecter les joueurs, l’arbitre. Même si on perd il faut quand même participer. » (Manon)

Vivre-ensemble

Les enfants des quatre classes ont été mélangés dans les quatre équipes – baptisées Athènes 2004, Pékin 2008, Londres 2012 et Rio 2016 – et dans les bungalows où les enfants étaient réunis par petits groupes.

« Je me suis fait de nouveaux copains. On a tous joué ensemble. Dans les bungalows aussi on a joué. » (Eden)

« Moi aussi je me suis fait un nouveau copain. Et le soir, c’était bien dans les bungalows, on a bien dormi. » (Kim)

J’ai aimé être avec mes copines dans le bungalow. Au canoé, j’ai aimé être avec des filles des autres classes. (Laly)

Cérémonie d’ouverture

La cérémonie officielle du vendredi matin s’est fait au rythme d’une batucada préparée avec le conseiller pédagogique départemental musique de l’Éducation nationale. Un moment fort, et un beau final, même si les mini-Jeux olympiques prévus dans la foulée, et où chaque classe devait présenter une discipline, ont finalement dû être annulés en raison de la pluie…

« Les athlètes, nous, on avait un flambeau et on a fait le tour du camping, les gens applaudissaient. C’était bien. » (Mattéo)

« On a fait le tour du camping avec les flambeaux de chaque équipe. Ensuite on tournait avec nos affiches pendant que les autres jouaient de la batucada, et après on échangeait. C’était bien. On se serait presque cru aux vrais Jeux ! » (Louison)

« C’était bien parce qu’il y avait toutes les écoles qui participaient, et tout le monde a pu tenir la flamme. J’ai beaucoup aimé la batucada. Je referai bien des jeux olympiques. » (Maëva)