Imprimer

Les actions communes à l’Usep et aux comités départementaux olympiques et sportifs (Cdos) autour de la journée du 23 juin prennent parfois la forme de grandes rencontres qui bénéficient du concours des éducateurs des différents comités sportifs. C’est le cas dans la Nièvre, où cette semaine 950 enfants de CP-CE1-CE2 auront découvert une large palette de disciplines, parallèlement à des ateliers sur la culture olympique, explique le délégué départemental Usep, Élie Odouard.

Élie Odouard, dans la Nièvre la Journée olympique se vit sur une semaine, à travers 4 rencontres d’une journée qui mobilisent 950 enfants, en partenariat avec le Comité départemental olympique et sportif. Depuis quand possède-t-elle une telle dimension ?

Depuis cette année. Il y a eu galop d’essai en 2018, sur deux jours et uniquement sur Nevers, alors que cette année nous touchons l’ensemble de notre territoire1, y compris le Morvan. Le fait que le président du comité Usep de la Nièvre, Olivier Pierre, soit depuis deux ans vice-président du Cdos, en charge de l’éducation, n’y est pas étranger. Le Conseil départemental apporte de son côté un soutien financier qui permet de financer les transports.

Les ateliers sont animés par de nombreux comités sportifs : football, handball, rugby, basket, athlétisme, gymnastique, escrime, tennis de table, roller et skateboard. L’Ufolep anime aussi des ateliers disc-golf. Sur chaque rencontre, à combien d’ateliers les enfants participent-ils ?

Ils participent à 8 ateliers différents, 4 le matin et 4 l’après-midi. Les comités se sont engagés en fonction de leurs moyens. Il s’agit de découverte, même si nous avons proposé cet hiver un cycle « jeux de ballons » qui se rapproche du hand ou du basket. Les activités se déroulent à la fois à l’intérieur et en plein air.

Le Cdos anime deux ateliers sur la culture olympique et l’Usep un autre sur les valeurs de l’olympisme, sous forme de photo langage. Les enfants ont-ils travaillé le sujet avant en classe ?

Les enseignants leur ont a minima expliqué ce que sont les Jeux olympiques. Nous approfondirons ensuite à partir de ce que les enfants auront vécu lors de la rencontre, notamment avec les photos utilisées par l’atelier photo langage.

Il s’agit de CP-CE1-CE2 : pourquoi cibler le cycle 2 sur cette action ?

Parce que beaucoup de rencontres phares du 3e trimestre concernent les CM1-CM2. Plus généralement, la plupart des actions menées sur l’année avec les comités de sports collectifs s’adressent aux enfants de cycle 3. Et les fédérations étaient elles aussi intéressées pour intervenir auprès des plus jeunes.

S’agit-il uniquement de licenciés Usep ?

Le Cdos a souhaité que ce soit ouvert à toutes les écoles. Mais plus de quatre enfants sur cinq sont Usépiens.

Comment le thème d’année de la paix et de la solidarité est-il décliné ?

Comme le propose Comité national olympique et sportif français (CNOSF), nous « plantons » des arbres de la paix dont les feuilles sont constituées de colombes. Nous avons choisi un modèle dessiné par Picasso, que les classes ont adapté à sa façon. En début de rencontre, chacune vient accrocher sa colombe, ce qui est l’occasion d’un temps de présentation de la journée.

Comment cette action s’articule-t-elle avec la Semaine olympique et paralympique (qui en 2023 sera déplacée de février à avril) ?

Lors de la Semaine olympique et paralympique 2022, le Cdos a participé financièrement et pris en charge l’impression des diplômes. Nous avions proposé un calendrier d’activités sur un mois, de la rentrée de janvier aux vacances d’hiver, qui permettait aux classes de « gagner » des kilomètres afin de se rendre « Tous à Pékin ». Nous avons adapté la proposition nationale, sachant que dans la Nièvre la direction académique avait imposé des mesures très strictes contre le Covid, lesquelles empêchaient l’organisation de rencontres sportives scolaires classiques. Plus de 700 enfants ont participé à ce challenge.

Et faites-vous le lien entre la Journée olympique, l’évènement Unis’Vers Usep 2024 et « En juin, les enfants font leurs jeux » ?

Je vais utiliser le matériel de communication, mais le lien n’est pas évident car ce sont les comités sportifs qui proposent les activités et il s’agit purement de découverte, sans implication des enfants dans la préparation et l’organisation. En revanche, lundi 27 juin à Corbigny, des élèves de cycle 3 de l’école de Sardy-lès-Épiry organisent pour leurs cadets de cycle 2 une rencontre sur le thème de l’olympisme. Là, on est bien dans « En juin, les enfants font leurs jeux ».

(1) Lundi 20 juin à Corbigny, mardi 21 à Cosne-sur-Loire, jeudi 23 à Nevers, vendredi 24 à Saint-Léger-des-Vignes.