Imprimer

Petite nouveauté de la 2e édition de l’opération Vacances apprenantes, les enseignants qui ouvraient leur école étaient invités à décliner le thème « Mon patrimoine à vélo » sous forme d’excursions à vélo, à la rencontre du patrimoine culturel ou naturel. C’est ce qu’ont fait du 16 au 27 août trois directeurs d’écoles Usep à Urrugne (Pyrénées-Atlantiques), qui ont adapté sur deux roues le programme de randonnées de l’année précédente.

Lancée en 2020, l’opération Vacances apprenantes s’appuie sur le dispositif « école ouverte » pour permettre aux élèves volontaires de consolider leurs apprentissages tout en s’épanouissant au travers d’activités culturelles, sportives et de loisirs. Reconduite cet été, elle s’est enrichie d’un nouveau dispositif, « Mon patrimoine à vélo ». Une semi-nouveauté à Urrugne où Benoît Ordoqui, Peio Hacala et Maité Passicot, respectivement directeurs et directrice des écoles du bourg, d’Olhette et de Socoa1, se sont appuyés sur l’apprentissage du vélo par les enfants durant l’année pour adapter le programme de randonnée pédestre de l’année précédente.

Le public : 24 élèves chaque semaine, sélectionnés parmi les enfants volontaires au regard de leurs difficultés scolaires ou sociales, et 28 en tout puisque certains ont profité du dispositif durant toute la deuxième quinzaine d’août, encadrés par des enseignants de la circonscription. Du 16 au 20, les enfants ont été accueilli à l’école d’Ohlette, située du côté de la montagne de la Rhune, connue des estivants pour son train touristique. Après des matinées consacrées au renforcement des savoirs fondamentaux, l’après-midi les élèves se sont élancés à VTT sur ses flancs, à la recherche des traces d’exploitations de mines de fer et d’anciennes forges, et de rotondes bâties sur les contreforts pyrénéens. « Souvent, le travail du matin était lui aussi en lien avec la thématique vélo : mécanique, calcul de la vitesse ou approche littéraire », précise Benoît Ordoqui.

Durant la deuxième semaine, c’est l’école du bourg qui a ouvert ses portes. Profitant de la décrue touristique et des pistes cyclables qui longent la côte, cette fois les enfants sont partis à la découverte du patrimoine bâti des communes d’Urrugne, Ciboure et Saint-Jean-de-Luz : le Château d’Urtubie, les phares de Ciboure, la Maison Ravel, la Maison de l’Infante et le fort de Socoa. L’occasion d’un rallye-photos organisé et créé avec les élèves.

« Cette action participe du développement de la pratique du vélo dans les écoles de la commune. Un cycle d’apprentissage y est proposé durant l’année, avec la validation du Savoir Rouler à Vélo pour les élèves de CE2, précise Benoît Ordoqui. L’an dernier, le 3e bloc a été validé lors d’une sortie avec l’Usep, dans l’esprit du P’tit Tour, même si la journée, partagée pour l’occasion avec 2 écoles de Ciboure, n’était pas inscrite au programme. » De quoi élargir l’horizon des enfants puisque le vélo ça permet d’aller plus loin, de voir plus de choses, et d’apprendre à mieux connaître les richesses naturelles et architecturales qui fleurissent à deux coups de pédale de chez soi.

(1) Les écoles du bourg et d’Olhette sont labélisées Génération 2024.