Imprimer

Une semaine d’activités sportives et d’ateliers autour des valeurs du sport et de l’olympisme afin de se mettre dans l’ambiance des Jeux : c’est ce que propose l’Usep de Haute-Garonne à 12 enfants de Plaisance du Touch, dans le cadre du partenariat noué autour du label Terre de Jeux avec cette commune de la périphérie toulousaine.

À Plaisance du Touch, les Jeux olympiques ont déjà commencé. Et les enfants qui ont défilé vendredi 9 juillet pour la cérémonie d’ouverture ont été applaudis par un vrai public, au premier rang duquel le maire de la commune, Philippe Guyot, et le responsable sport du Service départemental de la jeunesse, de l’engagement et du sport (SDJES) de Haute-Garonne. Ce défilé inaugurait une semaine durant laquelle 12 enfants du centre de loisirs font du sport, travaillent sur ses valeurs et se muent en organisateurs pour leurs camarades.

« Ce stage est complémentaire de la formation « Terre de Jeux 2024 : un héritage à construire avec les enfants », que nous proposons parmi le répertoire de celles financées par le SDJES. En mars, une animatrice de la ville de Plaisance a ainsi participé à cette formation pour mieux développer le projet « Terre de jeux 2024″ dans sa collectivité » explique le délégué Usep, Julien Montiton.

Ces stages sportifs, financés par la SDJES et proposés aux communes labélisées Terre de Jeux dans l’esprit des Vacances apprenantes, ont été conçus il y a près d’an an. Les deux premières sessions auraient dû se dérouler pendant l’année scolaire écoulée. Le contexte sanitaire en a décidé autrement et le stage de juillet à Plaisance est donc le premier à être organisé. Les deux prochains sont prévus aux vacances d’automne (à Revel) et en février (dans une commune d’accueil à confirmer). L’Usep de Haute-Garonne en est à l’initiative et les anime en collaboration avec le comité Ufolep, tandis que le Stade Toulousain rugby handisport, partenaire régulier du comité, propose une animation rugby fauteuil.

Vendredi, pour leur première journée, les enfants ont découvert le kinball et le tchoukball, travaillé sur les valeurs olympiques en les déclinant eux-mêmes sous forme de charte. En parallèle, les centres de loisirs de la commune préparaient depuis deux jours la cérémonie d’ouverture, qui a réuni près de 300 enfants en fin d’après-midi.

La suite du programme : formation aux premiers secours, défis inclusion et débat autour du vivre ensemble et du handicap, journée raid avec la découverte de nouvelles activités (carabine laser, trottinette tout terrain, slackline…) découverte de nouvelles activités physiques et nouveaux échanges autour des valeurs du sport et de l’olympisme (égalité fille-garçon, fair-play, etc.) et sensibilisation au développement durable et à l’éco-citoyenneté… En fin de semaine, les jeunes stagiaires organiseront aussi une mini-rencontre sportive pour une trentaine d’autres enfants du centre de loisir, à partir d’ateliers Anim’Athlé.

Si, en l’absence d’association d’école sur la commune, ces enfants âgés de 9 à 12 ans ne connaissaient pas l’Usep, d’ici la fin de la semaine ils devraient donc en avoir une assez bonne idée. Les animateurs du centre de loisir Marcel-Pagnol et les élus et responsables locaux en charge du sport et de l’éducation aussi. De quoi peut-être leur donner envie de prolonger cette dynamique olympique toute l’année dans le cadre du sport scolaire…