Imprimer

Samedi 24 avril, l’assemblée générale 2021 de l’Usep se déroulera pour la première fois en distanciel. Ce sera l’occasion de revenir sur la façon dont associations et comités ont continué à faire vivre le sport scolaire malgré la crise sanitaire : éléments d’analyse tirés du rapport d’activité 2020.

Opérations nationales. En dépit de la crise sanitaire et de l’annulation de dernière minute d’une centaine de rencontres, la 3e édition de l’opération À l’Usep, la maternelle entre en jeu ! a poursuivi sa progression. Relayée par la majorité des comités, elle a mobilisé 30 694 enfants, soit 10 000 de plus que l’année précédente. D’autres opérations phares programmées au printemps ont en revanche été davantage impactées : seulement 44 des 345 rencontres de À l’Usep, l’athlé ça se VIE ! ont pu se dérouler ; le P’tit Tour n’a connu qu’une étape sur les 345 prévues ; et les 49 classes de l’Hexagone et d’outre-mer engagées dans Mondi@l-Usep (désormais placée sous le patronage de l’Unesco) n’ont pu mener à leur terme leurs défis numériques.

E-rencontres. Les comités Usep ont vite réagi à la fermeture des écoles et à la suspension des rencontres sportives scolaires décrétée mi-mars. S’emparant des ressources mutualisées sur le site national, 84 délégations ont mis en place des e-rencontres sportives associatives pour continuer à proposer une pratique physique aux enfants. Bien que confinés à domicile, ceux-ci étaient associés à des défis communs, avec le concours et parfois la participation de leurs parents, dans une démarche de coéducation. Les 237 e-rencontres recensées ont concerné 11 647 classes de la maternelle au CM2, dans 5 244 écoles, soit environ 200 000 enfants, dont la moitié de licenciés. Ces initiatives ont eu pour effet positif de faire mieux connaître l’offre éducative et les ressources de l’Usep à l’ensemble des enseignants. Cette formule a parfois été reprise quand une partie seulement des enfants sont revenus à l’école tandis que leurs camarades restaient à la maison.

Grands rendez-vous. Du 3 au 7 février 2020, les comités ont massivement participé à la Semaine olympique et paralympique : en primaire, 60 % des projets labellisés étaient ainsi portés par des associations Usep. En dépit du contexte sanitaire, de nombreuses associations ont également participé à la Journée olympique du 23 juin, souvent à travers une formule d’e-rencontre permettant les échanges entre classes. Le 23 septembre, la Journée nationale du sport scolaire a ensuite marqué le début de la nouvelle saison, avec 718 rencontres mobilisant 62 665 enfants dans toute la France.

Dispositifs passerelle. La rentrée 2020 a permis d’expérimenter la carte passerelle conçue avec le Comité national olympique (CNOSF) et permettant aux jeunes licenciés Usep de découvrir gratuitement une pratique club. Dans le même esprit, le dispositif passerelle spécifique au secteur sportif de la Ligue de l’enseignement prévoit une aide à la création d’une association Usep, avec l’appui d’un club Ufolep local, associée à une possible prise en charge du coût de la licence Ufolep.

Rencontres adaptées et course virtuelle. Après le renforcement du protocole sanitaire en novembre, les comités ont imaginé des dispositifs pour maintenir des rencontres de sport scolaire respectant le principe de non-brassage des classes. La plupart ont surtout utilisé tous leurs moyens humains pour renforcer leurs interventions au sein des écoles, avec des calendriers de rencontres à thème limitées à une ou deux classes. Par ailleurs, le Vendée Globe a mobilisé 371 classes, engagées dans la course virtuelle réservée à l’Usep sur la plateforme Virtual Regatta. 

Journée de la laïcité. Un mois et demi après l’assassinat du professeur de collège Samuel Paty, associations et les comités ont donné un écho particulier à la Journée de la laïcité du 9 décembre : 937 classes, au sein de 263 associations, ont répondu dans une cinquantaine de départements à l’invitation de Faire vivre la Charte de la laïcité à l’école avec l’Usep, à travers des ateliers sportifs solidaires et des débats associatifs. Cette semaine s’est achevée avec des flash mobs dans la cour de l’école et la réalisation d’arbres de la laïcité symbolisant l’idéal commun du vivre-ensemble. La Journée de la laïcité était la première initiative du nouveau groupe de travail qui, face à l’acuité des débats sur la laïcité et aux difficultés des enseignants d’en parler avec leurs élèves, a pour mission de leur donner des outils. Elle sera reconduite dans les années à venir avec plus d’ampleur encore.

Savoir Rouler à Vélo. Dès les premiers jours de la rentrée de septembre 2020, la Semaine du vélo, initiée par l’Éducation nationale pour relancer le dispositif Savoir Rouler à Vélo en profitant de la caisse de résonnance d’un Tour de France exceptionnellement décalé de juillet à septembre, a été relayée par les comités Usep des départements traversés par la course. À cette date, l’Usep avait délivré 45 % des attestations du Savoir Rouler à Vélo, ce qui en faisait sans conteste l’acteur le plus impliqué au plan national.

Cités éducatives. L’Usep s’est vu confier par l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT) et le ministère des Sports le pilotage du groupe « sport » des Cités éducatives, conjointement avec l’Ufolep. Dispositif pilote destiné à être ensuite élargi, les Cités éducatives réunissent tous les acteurs éducatifs (école, collectivités territoriales, clubs sportifs et autres associations) de quartiers en difficulté pour qu’ils travaillent en synergie. L’Usep copilote avec l’Ufolep la thématique sport sur une vingtaine de Cités éducatives, avec de sa part une attention particulière envers les 3-6 ans.

Licenciés et associations. En juin 2020, à l’issue d’une saison tronquée de plus d’un trimestre, l’Usep réunissait 693 073 licenciés enfants (dont 20 % en maternelle) et 38 993 licenciés adultes, au sein de 7 929 associations locales. Ces statistiques sont – logiquement – en baisse par rapport à l’année précédente : de l’ordre de – 4,87% pour les licenciés enfants en élémentaire, – 0,74% pour les maternelles, – 5,76% pour les adultes et – 3,53% pour les associations d’école.