Imprimer

L’édition 2021 de cette opération nationale réunit 44 classes des différents territoires français. Regroupées en trois équipes « mondiales », elles dialogueront et relèveront des défis via internet, avant de se retrouver dans chaque région pour une rencontre sportive autour des jeux traditionnels. Innovation de l’année : un espace numérique de travail qui permet désormais aux enfants de communiquer directement entre eux.

« À l’Usep, connectés nous échangeons et vivons des jeux d’ici et d’ailleurs » : la devise de l’opération Mondi@l-USEP, qui vise à éduquer les enfants au numérique tout en leur faisant découvrir d’autres cultures1, est plus que jamais d’actualité.

Les défis proposés ne changent pas : brassées cette année en trois équipes « bleue », « orange » et « rouge », les 44 classes de France hexagonale et d’outre-mer qui y participent2 avaient les deux mois de janvier et février pour se présenter à leurs partenaires, avant de réaliser collectivement une affiche d’ici fin avril, puis de « poster » en mai un jeu traditionnel via internet, avant de se retrouver le 11 mai entre classes d’un même territoire pour une rencontre sportive.

En revanche, il y a du neuf concernant l’outil utilisé pour communiquer : l’espace numérique de travail (ENT) Beneylu School remplace Edutwit. « Il correspond davantage à notre objectif de former des enfants auteurs, tout en respectant la réglementation concernant les données personnelles des élèves3 », explique Isabelle Sahaï, nouvelle élue nationale en charge du numérique.

En effet, jusqu’à présent, toute communication passait par un « compte classe » dont seul l’enseignant possédait les codes : « Certes, les écrits étaient produits par les enfants, mais ceux-ci ne pouvaient poster ces écrits sur la plateforme qu’en sa présence. De ce fait, les enfants n’avaient pas non plus la possibilité d’écrire de messages de chez eux, ce qui pendant le confinement du printemps 2020 a porté un coup fatal à l’opération. »

Idem sur le temps périscolaire, alors que l’Usep entend être présente sur tous les temps de l’enfant. « Nous avons donc jugé qu’il lui était nécessaire que chaque élève possède son propre compte, afin de pouvoir écrire librement aux enfants des autres classes et départements, mais avec la possibilité pour l’enseignant d’assurer la modération des conversations, précise Isabelle Sahaï. La gestion de ce compte personnel constitue un premier apprentissage de la gestion de son identité en ligne et de la responsabilité de ses propos sur la toile. Cela peut aussi permettre à l’enseignant d’aborder très concrètement l’éducation aux médias. Par exemple, en suscitant un débat sur le thème : peut-on tout dire sur un blog ? »

« L’utilisation du numérique en classe a pris une importance capitale de nos jours, relève de son côté Marie-Gladys Dupuis, inscrite de nouveau à Mondi@l-Usep avec sa classe du Tampon (La Réunion) après avoir participé depuis une dizaine d’années aux actions précédentes, TransUsep, UsepMonde et TransOcéane. À titre personnel, cette action m’apporte une nouvelle façon d’envisager mon métier et m’invite à évoluer et à enseigner autrement. Je dois aussi me former aux outils utilisés, comme ce nouvel espace numérique de travail. Mais c’est motivant et valorisant de se familiariser à de nouveaux outils numériques : cela l’est autant pour l’enseignante que je suis que pour mes élèves ! »

(1) A ce titre, l’opération Mondi@l-USEP bénéficie du patronage de la Commission nationale française pour l’UNESCO

(2) Y participent dans l’Hexagone des classes de l’Aisne, de la Somme et du Nord (région Hauts-de-France), du Doubs et de la Nièvre (Bourgogne-Franche-Comté), de l’Aude, de l’Ariège et de Haute-Garonne (Occitanie), ainsi que de la Meuse, de l’Eure-et-Loir et des Deux-Sèvres. Toute l’outre-mer est également représentée, depuis l’espace caraïbe (Guyane, Martinique, Guadeloupe) à la Polynésie-Française, en passant par La Réunion, qui à elle seule compte 12 classes inscrites. Une classe de Casablanca représente également l’Usep Maroc.

(3) Beneylu School répondait au cahier des charges en ce qu’il s’agit d’un espace sécurisé et respectueux du RGPD (Règlement général sur la protection des données), gratuit et réactif avec un fournisseur à l’écoute, et qui propose un espace avec un blog permettant les échanges entre plusieurs classes. Enfin, c’est un espace accessible partout sur la planète, ce qui est essentiel quand on s’appelle Mondi@l-USEP !