Imprimer

« Accompagnement de proximité des territoires à visée de développement » : l’intitulé de ce nouveau groupe de travail est clair. Parallèlement, trois autres GT se sont vu assigner l’objectif de « construire un cercle de réflexion qui permette aux territoires de se développer ». Décryptage avec la présidente de l’Usep, Véronique Moreira.

Véronique Moreira, qu’est-ce qu’un « accompagnement de proximité des territoires à visée de développement » ?

Le groupe de travail ainsi identifié a un objectif de structuration. Il s’intéresse au modèle économique des comités, à l’emploi ou bien encore à la formation à travers l’élaboration de webinaires et se situe dans une démarche prospective. C’est pourquoi il est complété par un « suivi des territoires » assuré par les élus nationaux. Il s’agit là d’un accompagnement technique tourné vers la gestion du quotidien comme cela se fait à travers les contrats de développement passés avec l’échelon national et l’accord cadre qui définit la stabilité du comité, avec un suivi plus étroit lorsqu’un comité rencontre des problèmes de gestion ou de gouvernance.

Dans la nouvelle architecture des groupes de travail, trois d’entre eux ont pour mission de « construire un cercle de réflexion qui permette aux territoires de se développer ».  Le premier est chargé du « déploiement du projet national » : à quoi cela correspond-il ?

Il s’agit d’accompagner les comités dans leur déclinaison du projet national : chacun doit pouvoir s’en emparer pour enrichir ou dynamiser son action locale. Cela permet de garantir la cohérence du projet politique sur l’ensemble du territoire, autour d’une architecture commune minimale.

Il s’agit également de fédérer en permettant à chaque comité de s’inscrire dans le Plan sportif fédéral exigé de chaque fédération par l’Agence nationale du sport pour accorder des financements, et qui pour l’Usep correspond à notre plan national de développement.

Les deux autres GT qui concourent à cet objectif sont « Enfant auteur » et « Parcours sportif »…

Le concept d’enfant auteur incarne notre spécificité, notre différence avec les autres fédérations sportives. Mais, comme pour la mise en place de la rencontre sportive associative, il demeure un décalage entre ce que nous souhaitons au niveau national et la prise en compte effective sur le terrain. Ce GT travaillera en ce sens.

Quant au GT sur le parcours sportif de l’enfant, il doit accompagner l’évolution de l’Usep. Aujourd’hui, les activités de l’Usep se déploient principalement sur le temps scolaire, or il nous faut être aussi davantage présent hors temps scolaire et travailler avec les collectivités et les associations sportives locales. Le parcours sportif envisage les pratiques physiques et sportives du point de vue de l’enfant sur tous les temps qu’il traverse. Sur le temps scolaire, il pratique l’EPS et vit l’Usep avec sa classe. Hors temps scolaire, il peut aussi participer à des rencontre Usep et à des activités périscolaires (Tap), à des animations de centre de loisir, et aussi pratiquer en club et en famille. Bien sûr, nous nous revendiquons toujours fédération sportive scolaire, mais ce GT illustre le fait qu’aujourd’hui l’Usep ne peut rester uniquement centrée sur l’école.