Imprimer

Le thème de la Journée nationale du sport scolaire du mercredi 23 septembre (le plus souvent élargie à toute la semaine1) est « la santé et la reprise de l’activité physique ». L’édition 2020 est aussi placée sous le signe de la proximité, en raison d’un contexte peu propice au brassage des enfants et aux manifestations départementales. Les activités proposées visent également à éviter les interactions physiques entre enfants, dans le respect du protocole sanitaire. L’envoi de photos et de défis vidéo permettra toutefois les échanges entre les associations Usep (et parfois avec les collégiens de l’UNSS), dans le droit fil des e-rencontres du printemps dernier.

E-rencontres. L’Usep des Pyrénées-Atlantiques invite les classes des écoles publiques à prendre part sur la semaine à une e-rencontre composée de défis sportifs adaptés à chaque cycle et, « si possible, une randonnée à proximité de l’établissement ». Plus, pour faire bonne mesure, un défi artistique et un défi écocitoyen. Dans le Lot, il s’agit de 4 défis sportifs où chaque élève apporte des points à sa classe.  Les comités d’Auvergne-Rhône-Alpes proposent de leur côté une e-rencontre sport santé famille afin de toucher aussi les parents. Quant à la e-rencontre de la Corrèze – une première départementale –, elle consiste en une course aux objets agrémentée d’un travail sur la santé et l’effort, à partir d’une BD intitulée « Bouger au fil de la journée ». Enfin, le Calvados joue sur le deux tableaux et propose une e-rencontre, tout en réunissant le mercredi 23 matin 80 enfants de cycle 2 et cycle 3 des écoles voisines de Truttemer-le-Grand et Maisoncelles, dans la très dynamique circonscription de Vire. 

Attitude santé en Eure-et-Loir. L’Eure-et-Loir associe pratique sportive et ressentis des enfants avec les outils Attitude Santé. Pour les plus grands (cycles 2 et 3), les questionnements sont abordés à partir de 5 ateliers (thèque foot, chamboule-tout handball, multi-bonds, course des allures et corde à sauter) et trouvent leur finalité dans un débat, en réponse à la question : « Une journée sans bouger, est-ce-bon pour la santé ? ». Le tout avec envoi d’un texte et d’une photo résumant la journée, SVP !

« Sport santé familles » en Haute-Garonne. Parallèlement à deux rencontres interclasses organisées mercredi matin à Bruguière et Saint-Lys, toutes les classes maternelles et élémentaires des écoles publiques de Haute-Garonne sont invitées à participer à l’opération Sport Santé Familles. Du 21 au 27 septembre, à l’école ou en famille, les enfants doivent réaliser des défis sportifs, artistiques et écocitoyens, compilés dans un mur collaboratif.

« Roule pour ton AS » en Isère. En Isère, l’Usep et l’UNSS proposent conjointement, jusqu’au 30 septembre, une rencontre à distance intitulée « Roule pour ton AS », avec des défis à filmer ou à photographier. Le premier consiste à « rouler » (à vélo, à roller, à trottinette, etc.) sur une distance ou un parcours, individuellement ou en relais ; le second est un défi artistique ; le troisième est à imaginer autour du nombre 2024 (2024 tours, pas, marches, etc.) ; et pour le quatrième, il faut traduire au sens figuré le slogan « Roule pour ton AS ».

Défis-classe et endurance physique en Pas-de-Calais. En Pas-de-Calais, les classes doivent organiser chacune un temps associatif afin de choisir un défi (en temps ou hors temps scolaire), et si possible interagir entre elles : « Par exemple une classe de cycle 3 choisit les défis, voire les installe pour une classe de cycle 2 et inversement : un moyen de communiquer entre les élèves sans interaction physique. » S’y ajoute un fil rouge « Marche, cours, roule… Sois endurant » : chacun calcule la distance effectuée dans la cour et/ou depuis la maison (à pied, à trottinette ou à vélo) et l’ajoute au compteur de l’école, avec actualisation quotidienne sur le site départemental pour motiver les troupes. Les classes sont aussi invitées à créer les « défis Génération 2024 » de la prochaine Semaine olympique.

« Bouge pour la JNSS » en Bretagne, « Couloirs olympiques » en Île-de-France. Les départements bretons fédèrent leurs associations sous un slogan et des activités communes : du cycle 1 au cycle 3, les classes prennent part à des défis sportifs et culturels autour des sports olympiques et paralympiques. En Île-de-France, option plus minimaliste : les Usépiens sont invités à tracer à la craie 5 « couloirs olympiques » et à y réaliser le plus grand nombre d’allers-retours en 5 minutes chrono sur une distance de 15 m pour les maternelles, 20 m pour les CP-CE1-CE2 et 25 m pour les CM1-CM2.

Interventions dans les écoles. Enfin, devant l’impossibilité d’organiser des rencontres, d’autres comités, l’Aisne et le Gers par exemple, proposent tout simplement des ateliers-types et des ressources pédagogiques, et aussi d’intervenir dans les écoles qui le souhaitent.

(1) La JNSS 2020 s’insère dans la Semaine « Sentez-vous sport ! » impulsée par le Comité national olympique et sportif français (CNOSF).

« À la maternelle ça bouge ! » avec l’Usep et l’Ageem

Pour que les enfants les plus jeunes ne soient pas oubliés lors de la Journée nationale du sport scolaire, l’Usep et l’Ageem (Association générale des enseignants des écoles et classes maternelles publiques) s’associent pour leur proposer des activités variées de pratique physique et sportive, tout au long de la semaine. L’occasion de rappeler en début d’année l’importance des apprentissages moteurs pour le développement du jeune enfant ! Pour participer, contacter la délégation Usep de son département.

 
What do you want to do ?

New mail