Imprimer

​Comment les parents ont-ils vécu les e-rencontres Usep proposées aux enfants des écoles pour qu’ils puissent bouger pendant le confinement ? Ceux que nous avons interrogés sont tous prêts à renouveler l’expérience, y compris dans un climat sanitaire plus serein.

Quatre questions

1.Vos enfants ont participé à une e-rencontre Usep pendant la période de confinement : qu’est-ce que cela vous a apporté ?

2.Que retenez-vous de cette expérience ?

3.Avez-vous reproduit les exercices physiques proposés en dehors de l’e-rencontre ?

4.Avez-vous découvert l’Usep à cette occasion ?

Armony Miquet, mère de Lola Perronet, 10 ans, en CM2 à l’école Mouesse de Nevers (Nièvre) et de Mathys, 13 ans

1.Lola, qui est très sportive, a été particulièrement frustrée par le confinement, d’autant plus qu’une sortie Usep était prévue en mars. Les défis lui ont permis de se défouler un peu, tout en retrouvant ce côté sportif et convivial. C’était bien que son frère et nous, parents, puissions participer à l’aventure, avec de bons moments de rigolade à la clé.

2.Je connaissais les bienfaits du sport mais je retiens l’idée des défis, ou comment s’amuser avec des éléments simples auxquels je n’aurais pas forcément pensé : le lancer de chaussettes dans un seau par exemple !

3.Oui, nous avons reproduit certains exercices, comme la « course du serveur », qui a beaucoup plu à ma fille et à son grand frère !

4.Je connaissais l’Usep car mes enfants en ont toujours fait, et je suis bénévole pour accompagner les sorties du mercredi.

 

Aurélie, maman d’Aline Chikh-Boyé, élève de CM2 à Aulnay-sur-Mauldre (Yvelines)

1.Les défis étaient parfois amusants. C’était aussi un moment privilégié passé avec ma fille Aline. Même si je ne les faisais pas moi-même, j’étais présente et le questionnaire était un moment d’échange. Moi qui ai été accompagnatrice sur des rencontres Usep les années précédentes, je dirais même que j’ai préféré ce moment car j’ai partagé davantage avec Aline.

2.Je retiens le côté ludique des exercices, et le fait de rapporter des points à l’école est aussi très motivant. Surtout, ils sont courts. Cela ne prend pas beaucoup de temps avant de passer au suivant. Et s’ils nous plaisaient, nous pouvions facilement les refaire.

3.Quelques fois. Mais cela nous a surtout motivé pour faire de l’exercice physique : des jeux dans le jardin, des promenades…

4.Je connaissais déjà l’Usep.

 

M. et Mme Pohin, parents de Basile (GS maternelle) et Noéline (CM2) à Saint-Piat (Eure-et-Loir), confinés avec le grand frère collégien.

1.L’e-rencontre a permis à toute la famille de pratiquer des activités en extérieur, de développer l’esprit d’équipe et l’entraide entre générations ! Petits et grands, nous avons tous participé !

2.Les exercices étaient simples et pratiques et constituaient une motivation pour bouger.

3.Oui, nous avons reproduit plusieurs exercices en dehors de l’e-rencontre, en organisant pour nos enfants des jeux d’aventure dans le jardin, avec différentes épreuves.

4.Nous connaissions déjà l’Usep car Noéline a participé à une semaine sportive l’an passé, et cette année sa classe est affiliée.

 

Medhy et Audrey, parents de Maël et Nathan Cordelois, de l’école Éric Tabarly de Saint-Lys, près de Toulouse (Haute-Garonne)

1.Cela nous a permis de faire du sport, d’avoir des idées de nouvelles activités, tout en s’amusant. Les enfants étaient fiers de relever les défis à côté de papa et maman, et de faire étalage de leurs talents ! Surtout quand c’était filmé, comme pour le basket, la croix, le jeu des déménageurs ou la gym. Avec les défis, nous avons appris à nous retrouver chaque jour tous ensemble : de vrais moments d’échange, de complicité, d’explication et de réflexion.

2.Les exercices sont faciles à mettre en place avec peu de matériel, et nous avons pu les adapter en fonction de l’âge et de la compréhension de nos enfants : une vraie motivation pour faire du sport et surtout découvrir qu’en famille, c’est possible et agréable. Transmettre des photos et des vidéos à la maîtresse, aux copains et à la famille a aussi permis de maintenir un lien social et d’échange qui a rassuré et encouragé nos enfants.

3.Nous avons reproduit régulièrement des exercices afin de garder la forme et le moral. Et même modifié certaines consignes pour des moments en famille formidables.

4.Nous avons découvert l’Usep à cette occasion : nous ne connaissions pas du tout cette association. Après les défis, nous avons envoyé les photos au papy et à la mamie, qui ont adoré les activités proposées. Quant aux garçons, ils ont découvert des jeux et eu le bonheur de s’initier à un sport qu’ils ne connaissaient pas : l’escrime.

 

Christèle, maman de Théo et Lola, également élèves à l’école Éric Tabarly de Saint-Lys (Haute-Garonne)

1.Ça a été l’occasion de réaliser des défis en famille, ce que nous ne faisons pas habituellement. Nous avons aussi découvert des jeux nouveaux. Nous avons, ri, réfléchi et construit ensemble. Et les enfants étaient ravis de voir leurs parents se plier à des règles de jeux posées par « l’école ».

2.Ce fut une occasion de plus de pratiquer en famille.

3.Nous avons refait « la croix » et les figures d’acrogym.

4.Les enfants nous avaient parlé de l’Usep et avons accompagné des sorties ou des « évènements » sportifs à l’école. Mais ce fut l’occasion de reparler des sorties que les enfants avaient déjà faites. Surtout avec Lola, qui se souvient très bien de ce qu’elle a fait l’an dernier avec l’Usep !