Imprimer
« L’esprit d’entreprendre » : c’est le thème que la Ligue de l’enseignement et sa fédération sportive scolaire mettront en avant sur leur stand commun, du vendredi 17 au dimanche 19 novembre, à Paris-Porte de Versailles.

Plus de 500 000 visiteurs sont attendus au Salon européen de l’éducation, qui après deux journées réservées aux professionnels mercredi et jeudi accueillera le grand public à partir du vendredi 17 novembre. Présente sur le stand de la Ligue de l’enseignement, l’Usep expliquera plus précisément comment ses 8 500 associations traduisent sur le terrain du sport scolaire le thème de cette édition 2017 : « l’esprit d’entreprendre ».

Pour les jeunes collégiens, lycéens et étudiants qui, durant trois jours, arpenteront les travées du salon en quête d’informations sur leur orientation, « l’esprit d’entreprendre » peut signifier plusieurs choses : s’engager dans une association, s’impliquer dans la vie de son établissement scolaire, ou encore se lancer dans un projet…

Cela fait aussi sens pour les 750 000 écoliers licenciés à l’Usep, surtout lorsqu’ils participent à la vie de leur association, comme délégué enfant ou en donnant leur avis sur les activités pratiquées. Mais, à partir d’un certain âge, la déclinaison la plus concrète de cet « esprit d’entreprendre » est la participation active à une rencontre. Pas seulement comme sportif ni même comme juge ou arbitre, mais aussi comme organisateur.

C’est ce que met en valeur la vidéo de 16 minutes qui sera présentée au Salon. Réalisée par le comité Usep du Nord, elle montre dans le détail comment les enfants de cours moyen de l’association d’Hornaing ont « intégralement » organisé, en décembre 2016 et janvier 2017, deux rencontres « jeux d’opposition » pour des « petits » de maternelle et de cours préparatoire.

Convention avec l’UNSS

Mais pour l’Usep l’événement le plus attendu sera la signature d’une convention avec l’UNSS (Union nationale du sport scolaire) qui précisera comment les deux fédérations coopéreront pour développer conjointement le sport scolaire dans le premier et le second degré. Cette convention doit être signée vendredi 17 novembre lors de la visite du ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer.