Imprimer

La Transocéane 2017 a achevé sa course

Plus de 700 enfants d’outremer et de métropole ont participé jeudi 1er juin à cette manifestation sportive qui se joue des fuseaux horaires.

De la Nouvelle-Calédonie à la Nouvelle-Calédonie en passant par la Réunion, la métropole (Loire-Atlantique, Moselle, Saône-et-Loire, Deux-Sèvres), la Guyane, la Martinique et la Polynésie : tel fut cette année le parcours de la Transocéane.

Visio-conférences

Un parcours très ressemblant aux précédents, puisque depuis 2007 le principe n’a pas varié : sur chaque territoire, les enfants participent à une rencontre sportive qui met à l’honneur des jeux traditionnels pratiqués ailleurs. Une découverte culturelle qui passe aussi par des quizz et se traduit à chaque fois par un échange sous la forme d’une courte visio-conférence via le logiciel Skype : un passage de témoin qui suit la course du soleil.
Les enfants de l’école Eloi-Franc de Nouméa (Nouvelle-Calédonie) a ainsi passé le relais à leurs camarades réunionnais de l’école de Pont-d’Yves, qui l’ont ensuite transmis à ceux de l’école La Mulotière de Nantes… Et ainsi de suite, jusqu’à ce que la boucle soit bouclée avec un dernier échange entre les enfants de l’école Timi Harrys, de Tiputa, commune de Rangiroa, en Polynésie, et la même classe de Nouvelle-Calédonie, pour laquelle ce n’était plus l’après-midi mais le lendemain matin !
Des visioconférences ont également été établies sur certaines plages horaires avec un représentant de l’Usep nationale, en poste sur l’esplanade du Trocadéro, à Paris, avec la tour Eiffel à l’horizon.

Demain avec l’AEFE ?

On regrettera cette année le forfait inhabituel de la Guadeloupe, mais on se félicitera de la participation de quatre classes de métropole. Il est par ailleurs envisagé d’accorder le label « opération nationale » à la manifestation, notamment si elle prend demain plus d’ampleur en mobilisant davantage de classes Usep sur les différents territoires et en intégrant l’Usep Maroc et le réseau de l’AEFE (Agence pour l’enseignement français à l’étranger).

Ph.B.