Imprimer

Le sport citoyen en débat

Les 11 et 12 juillet à Strasbourg, l’Usep organise avec l’Ufolep et la Ligue de l’enseignement la 2e édition de l’Université européenne du sport.

« Le sport citoyen » : voilà qui fait sens pour une fédération sportive scolaire qui s’est donné pour vocation de former des « citoyens sportifs » ! Le thème de la deuxième édition de l’Université européenne du sport, initiée en 2015 par l’Ufolep, la Ligue de l’enseignement et l’Usep, sera abordé sous trois aspects : « la formation d’un citoyen par le sport », « le droit au sport » et « l’organisation territoriale du sport ». Ces trois déclinaisons du thème principal bénéficieront d’éclairages d’universitaires et d’acteurs venus d’Italie, d’Allemagne, d’Espagne, etc., avec une traduction simultanée en français et en anglais. Et à chaque fois, l’Usep apportera son témoignage, soit en plénière, soit dans les ateliers proposés en prolongement.

Trois déclinaisons thématiques

Concernant « la formation d’un citoyen par le sport », l’Usep présentera son concept de la rencontre sportive-associative développé auprès des enfants de l’école primaire et la façon dont elle les fait participer à des débats associatifs en marge des activités sportives elles-mêmes.
Concernant « le droit au sport », Patrick Morel, vice-président chargé de la Pédagogie et de la Recherche, expliquera en quoi les rencontres Usep sont « inclusives » et favorisent la pratique des enfants en situation de handicap, conjointement avec leurs camarades « valides ».
Concernant « l’organisation territoriale du sport », Pierre Müller pour la Thuringen Sportjungend, et Jean-Claude Arnaud pour l’Euro-région Occitanie-Catalogne, s’emploieront à montrer comment les jumelages sportifs internationaux contribuent à une certaine idée de la citoyenneté européenne.

Enfin, Véronique Moreira, présidente de l’Usep, interviendra en clôture.

Pratique. Les adhérents Usep bénéficieront du demi-tarif (100 €) et les frais d’inscription et d’hébergement des formateurs nationaux seront intégralement pris en charge. Précisions que les débats bénéficieront d’une traduction.